N.-B.: Gallant annonce un fonds pour l’éducation lors de son discours annuel

FREDERICTON – Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a mis l’accent sur l’éducation et la formation professionnelle dans son discours annuel sur l’état de la province, jeudi, comme moyen de relancer une économie chancelante.

«Si nous voulons aider nos travailleurs et notre main-d’oeuvre future, les investissements en éducation et en formation sont les meilleurs que nous pouvons faire», a déclaré M. Gallant.

Le premier ministre a profité de son discours prononcé devant des gens d’affaires à Fredericton, et télédiffusé à travers la province, pour annoncer la création d’un fonds consacré «à l’éducation et à l’économie du savoir».

Il a affirmé que le fonds permettrait à son gouvernement de faire des investissements record dans le système d’éducation, l’éducation supérieure, la mise à jour des compétences ainsi que l’innovation, la recherche et le développement.

Brian Gallant a toutefois ajouté que les détails exacts seraient divulgués à l’occasion du dépôt du budget, mardi prochain, et au cours des prochaines semaines.

Le Nouveau-Brunswick est aux prises avec une population vieillissante, l’exode des jeunes adultes à la recherche de travail, la fermeture de la mine de potasse près de Sussex et une dette avoisinant les 12,5 milliards $.

Le gouvernement envisage des mesures, telles qu’une augmentation de la taxe de vente harmonisée, une hausse des impôts des entreprises, et la mise en vigueur de péage sur les autoroutes dans son budget, dévoilé mardi prochain, dans l’objectif de mieux contrôler ses finances.

M. Gallant a dit vouloir un effort équilibré «50-50» entre la réduction des dépenses et l’ajout de revenus.

En ce qui a trait à l’économie à court terme, M. Gallant a révélé que son gouvernement était en faveur du développement responsable des ressources naturelles, incluant le projet d’oléoduc Énergie Est.