Négociations du PTP: Fast restera à l’écart de la campagne le temps qu’il faut

ATLANTA – Le ministre fédéral du Commerce international est prêt à se tenir à l’écart de la campagne électorale aussi longtemps qu’il le faudra pour obtenir un accord sur le Partenariat transpacifique (PTP).

Ed Fast se trouve aux États-Unis pour des négociations qui pourraient finaliser la constitution d’un bloc commercial de 12 pays représentant 40 pour cent de l’activité économique mondiale.

M. Fast a dit ne pas avoir en mains un billet de retour pour la Colombie-Britannique, où il tente de se faire réélire comme député.

Cela dit, le ministre a tenu à dire qu’il accepterait une entente de libre-échange seulement si elle cadre dans les intérêts du Canada.

M. Fast a soutenu que les offres faites lors des dernières négociations étaient inacceptables — faisant référence spécifiquement aux quotas sur les pièces automobiles qui auraient décimé la production au pays, selon certains détracteurs.

Le ministre a affirmé qu’il y avait eu des avancées depuis ces négociations à Maui il y a deux mois.

Il a indiqué ne pas avoir l’intention d’impliquer les partis de l’opposition dans le processus. Malgré le fait que le pays soit en campagne électorale fédérale, M. Fast a affirmé que les autres partis obtiendraient les mêmes renseignements sur l’entente que la population canadienne.

Laisser un commentaire