Neuf personnes sont arrêtées en lien avec le double meurtre d’Aylmer

MONTRÉAL – L’enquête sur le meurtre de Travis Votour et Amanda Trottier, commis en janvier 2014 à Gatineau, a finalement mené au démantèlement d’un réseau de trafiquants de stupéfiants à la suite d’une première arrestation effectuée lundi dernier.

La Sûreté du Québec (SQ) a annoncé vendredi avoir appréhendé en tout neuf personnes, dont trois suspects des meurtres prémédités du couple assassiné dans sa résidence du secteur Aylmer.

«Les événements se sont bousculés cette semaine», a reconnu le sergent Marc Tessier, de la SQ, lors d’un point de presse à Gatineau.

Déjà, on avait confirmé l’arrestation de Sonia Vilon, 39 ans, et de René Samson-VonRichter, 24 ans, qui ont été accusés du meurtre. Vendredi, on a appris que Ronald Brazeau, 34 ans, qui serait la tête dirigeante du réseau, a lui aussi été accusé de meurtre prémédité.

«M. Brazeau aurait commandé l’assassinat des deux victimes; Mme Vilon et M. Samson-VonRichter auraient exécuté le contrat en échange d’une somme d’argent», a expliqué le sergent Tessier.

Les premiers éléments d’enquête indiquent que le double meurtre aurait été motivé par la vengeance parce qu’ils «auraient volé des stupéfiants qui appartenaient à l’organisation de M. Brazeau».

Par ailleurs, les six autres suspects appréhendés seront accusés de trafic de stupéfiants. Les perquisitions menées lors de l’opération ont permis jusqu’ici la saisie de 13 kilos de cannabis, de quatre armes à feu et d’argent liquide.

Leur dossier pourrait toutefois s’alourdir, selon le sergent Tessier.

«Ces gens-là pourraient faire face à de nouvelles accusations en lien avec les meurtres. C’est une enquête qui est toujours active», a-t-il dit.

Selon les policiers, il semble que le réseau fonctionnait de façon indépendante et n’était affilié à aucune organisation criminelle connue.