Ontario: les libéraux veulent une vision à long terme dans le discours du Trône

TORONTO – Les libéraux reportés au pouvoir en Ontario ont indiqué que le discours du Trône, ce jeudi, établira leur ordre du jour non seulement pour les quatre prochaines années mais également pour la prochaine décennie et les années subséquentes.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a affirmé mercredi que le discours du Trône ouvrant la nouvelle session à l’Assemblée législative s’attardera aux revenus de retraite et à la qualité de vie que le gouvernement souhaite offrir aux citoyens.

Le discours donnera un premier aperçu de l’ordre du jour des libéraux à la suite de leur victoire majoritaire aux récentes élections, mais son contenu ne devrait pas réserver bien des surprises. Les libéraux prévoient relancer leurs priorités, pour la plupart dévoilées dans le budget ayant mené au déclenchement des élections du 12 juin. Ils incluent la création d’un régime de retraite provincial et des investissements de 29 milliards $ sur 10 ans dans des projets de transport en commun et autres infrastructures de transport.

Mais les troupes de Kathleen Wynne ont aussi promis d’éliminer le déficit de 12,5 milliards $ de l’Ontario en trois ans, ce qui les forcera à freiner les dépenses du gouvernement.

Les progressistes-conservateurs, eux, pansent encore leurs plaies après une défaite cuisante, Tim Hudak s’étant retiré officiellement mercredi de son poste de chef du parti. M. Hudak — qui demeure député — brillait par son absence lors de la cérémonie d’assermentation, mercredi, de nouveaux élus et de députés réélus.

Jim Wilson, ministre de la Santé pour l’ancien premier ministre Mike Harris, agira comme chef intérimaire jusqu’à l’élection d’un remplaçant à M. Hudak par les membres du Parti progressiste-conservateur.

Le libéral Dave Levac a par ailleurs été réélu au poste de président de l’Assemblée. Il a battu aux voix son collègue libéral Shafiq Qaadri, le progressiste-conservateur Rick Nicholls et les néo-démocrates Paul Miller et Cheri DiNovo.