Ontario: l’homme décédé n’a pas été tué par son chien, selon l’autopsie

HAMILTON – La police de Hamilton a indiqué jeudi que l’homme qui est mort après avoir été attaqué par un chien n’a pas été tué par l’animal.

Selon la police, l’homme, qui n’a pas été identifié, promenait le chien en compagnie d’un autre homme dans un quartier résidentiel de Hamilton, vers 23 h, lorsque l’incident est survenu.

L’animal aurait attaqué l’homme, qui a été retrouvé gisant par terre par les agents qui ont répondu à une série d’appels au 911 effectués par des gens du voisinage.

Un passant muni d’un bâton de baseball aurait tenté de chasser le chien, et les policiers ont utilisé du gaz poivré pour le faire fuir avant de le capturer, avec l’aide de l’unité de contrôle des animaux.

Mais une autopsie a révélé jeudi que l’attaque n’était pas la cause de la mort de l’homme, selon la police, qui n’a toutefois pas précisé la cause exacte.

Contrairement aux premières informations qui indiquaient que le chien était un pit-bull — une race interdite en Ontario —, il s’agissait en fait d’un mélange de shar-Peï et de fila, pesant environ 20 kilos. Il est actuellement sous les soins du département des services animaliers de la ville.

La porte-parole de la municipalité, Ana Lamanes, a souligné que le fila est un animal très agressif.

Selon la police, l’homme a été déclaré mort sur la scène de l’incident, mercredi soir.