Ontario: L’évacuation de la communauté Kashechewan est presque complétée

KASHECHEWAN, Ont. – Le chef d’une Première Nation du nord de l’Ontario s’est dit soulagé de savoir que presque tous les membres de sa communauté menacés par la hausse rapide du niveau de la rivière Albany ont été évacué­s.

Le chef de la Première Nation Kashechewan Derek Stephen a indiqué que 388 des 1 900 résidents que compte cette réserve de l’ouest de la Baie James ont été évacués samedi.

Ils s’ajoutent aux 1 019 personnes déjà transportées dans les communautés de Kapuskasing, Smooth Rock Falls, Wawa et Cornwall.

M. Stephen a précisé que quelque 400 autres membres de sa communauté seront évacués au cours des prochains jours. Il a souligné que certains d’entre eux étaient frustrés par la situation, mais que les autorités prenaient celle-ci au sérieux.

Derek Stephen s’est également dit soulagé de la vitesse des opérations. Il a fait valoir que sa principale préoccupation était la sécurité des membres de sa communauté au cours du processus d’évacuation.

Il s’agit de la quatrième année consécutive d’évacuation forcée pour les résidents de Kashechewan. Jeudi, M. Stephen a expliqué à La Presse Canadienne qui la communauté avait dépensé 21 millions $ pour l’évacuation de l’an dernier, en plus de plusieurs millions pour les réparer les dégâts causés par l’inondation, qui a obligé la majorité des résidents à vivre ailleurs durant près d’un mois.

Environ 350 personnes touchées par l’inondation de l’an dernier demeurent toujours dans des hôtels et des appartements à Kapuskasing.

Le chef Stephen souhaite maintenant que la réserve entière soit déménagée sur des terrains plus élevés pour éviter d’être confrontée chaque printemps à ce problème causé par la fonte des glaces et la crue de la rivière Albany.