Ontario: Une Première Nation évacuée par crainte d’inondations

KASHECHEWAN, Ont. – Pour la quatrième année consécutive, près de 400 membres d’une Première Nation du nord de l’Ontario ont dû être évacués, vendredi, par crainte d’inondations dans leur réserve.

Le chef de la Première Nation Kashechewan Derek Stephen a indiqué que les évacuations par avion allaient se poursuivre jusqu’au début de la semaine prochaine.

Les résidants de la réserve de l’ouest de la Baie James sont emmenés dans les communautés de Kapuskasing, Smooth Rock Falls et Wawa.

Selon M. Stephen, les 1900 habitants quitteront leur domicile, mais 15 à 20 personnes resteront pour surveiller la digue précaire qui protège la réserve. Il y a un «terrible risque» qu’elle s’affaisse, a regretté le chef.

M. Stephen souhaite que la petite réserve s’établisse en terrain plus élevé pour éviter d’être confrontée chaque année à ce problème, causé par la fonte des glaces au printemps.