Ottawa change de tactique sur l’emplacement des pylônes de téléphonie cellulaire

OTTAWA – Le gouvernement fédéral a décidé de modifier les règles relatives à la construction des pylônes de téléphonie cellulaire.

Le ministre de l’Industrie, James Moore, a annoncé, mercredi, que les entreprises de services sans fil devront maintenant consulter les collectivités avant d’ériger de nouvelles tours, peu importe leur hauteur. Mais bien que cette consultation soit nécessaire, les compagnies n’auront pas à obtenir l’approbation des résidants avant de construire leurs pylônes.

Les firmes de téléphonie cellulaire devront ériger leurs tours dans les trois années suivant les consultations. En vertu des règles actuelles, une consultation est nécessaire seulement pour les pylônes faisant plus de 15 mètres de haut.

Les entreprises devront aussi envisager d’autres options, comme partager les tours d’autres fournisseurs déjà en place, avant de bâtir leurs nouveaux pylônes.

Le Fédération canadienne des municipalités (FCM) s’est réjouie de l’annonce faite par M. Moore mercredi.

Dans un communiqué, le président de la FCM, Claude Dauphin, a affirmé que l’organisation avait elle-même demandé à Ottawa de remédier à la lacune majeure qui permettait aux compagnies de télécommunications sans fil de construire des tours mesurant moins de 15 mètres sans devoir aviser ou consulter les collectivités touchées. Les changements annoncés mercredi répondent donc directement à cette demande, a indiqué le maire de l’arrondissement montréalais de Lachine.