Ottawa fera connaître sa décision concernant le pipeline Northern Gateway mardi

VANCOUVER – Le gouvernement fédéral annoncera sa décision concernant le pipeline Northern Gateway après la fermeture des marchés mardi.

Les conservateurs de Stephen Harper se sont eux-mêmes donné jusqu’au 17 juin pour approuver ou rejeter la construction de l’oléoduc de 1200 kilomètres visant à relier les exploitations de sables bitumineux de l’Alberta à un port sur la côte de la Colombie-Britannique.

Le projet de 7 milliards $ pourrait ajouter environ 300 milliards $ au produit intérieur brut sur une période de 30 ans et le ministre des Ressources naturelles, Greg Rickford, a laissé entendre que la réponse d’Ottawa serait positive.

Plusieurs Premières Nations et groupes environnementaux britanno-colombiens s’opposent toutefois au pipeline, menaçant d’attaquer le projet devant les tribunaux advenant le cas où le fédéral lui donnerait son aval.

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, affirme pour sa part que Northern Gateway ne respecte toujours pas les cinq conditions que son gouvernement a établies pour lui accorder son approbation.

Au cours de la période de questions à Ottawa lundi, les néo-démocrates et les libéraux ont exhorté les conservateurs à rejeter l’oléoduc en raison de l’opposition des communautés autochtones et des inquiétudes qu’il soulève sur le plan environnemental.