Panneaux solaires : un nouveau défi pour les pompiers

Les pompiers du Québec seront bientôt formés pour affronter un tout nouveau danger lorsqu’ils combattent un incendie : les panneaux solaires.

camion-pompier

Les pompiers du Québec seront bientôt formés pour affronter un tout nouveau danger lorsqu’ils combattent un incendie : les panneaux solaires.

Et pour cause. Même si les pompiers coupent l’alimentation électrique provenant du réseau d’Hydro-Québec, les panneaux solaires continuent de générer de l’énergie. Les pompiers sont donc à risque d’électrocution. À Philadelphie, à l’automne 2013, des pompiers inquiets pour leur sécurité ont même laissé brûler un entrepôt dont le toit était couvert de panneaux solaires.

Pour éviter une telle situation, l’Association des pompiers de l’Ontario a produit un guide d’intervention, en collaboration avec l’Association canadienne de l’industrie solaire. Leurs collègues québécois s’apprêtent à le traduire et à le distribuer. Ils ont déjà alerté le ministère de la Sécurité publique.

« L’énergie solaire va continuer à gagner en popularité, et on veut être prêts, dit Daniel Perron, directeur régional de l’Association des chefs en sécurité incendie du Québec. On ne veut surtout pas mettre en péril la vie de nos pompiers. » Son organisme compte aussi s’assurer que tous ses membres reçoivent une formation reconnue par l’École nationale des pompiers.

En plus des risques d’électrocution, les panneaux solaires pourraient causer l’effondrement précoce d’un toit en cas d’incendie.

3 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Vous pouvez aussi ajouter les véhicules électriques. Tout aussi dangereux lorsque le pompiers interviennent lors d’accidents, de feux ou d’inondations..

Pour résoudre en partie le problème, il serait sans doute possible pour les autorités compétentes de réglementer ces installations et d’obliger les propriétaires d’un tel système d’avoir un coupe-circuit pour désactiver les panneaux à distance en cas de feu.

Moi j’aurais plus peur aux batteries qui stocke l’énergie des panneaux. Car faut pas que ça chauffe !!
Sinon c’est un risque d’explosion.