Pasteur condamné: la Corée du Nord demande des excuses au Canada

La Corée du Nord affirme que le Canada et le premier ministre Justin Trudeau ont lancé «des absurdités» en s’opposant à la peine d’un pasteur canadien condamné à la prison à vie avec travaux forcés après avoir été reconnu coupable de «crimes contre l’État».

Un communiqué diffusé mardi par la délégation nord-coréenne aux Nations unies indique que le gouvernement canadien était «obligé de présenter des excuses» pour les crimes qu’elle accuse Hyeon Soo Lim d’avoir commis.

M. Lim a été condamné la semaine dernière après avoir été accusé d’essayer d’utiliser la religion pour détruire le système nord-coréen.

Les proches du pasteur ont affirmé que l’homme d’une soixantaine d’années s’était rendu en Corée du Nord en janvier pour une mission humanitaire régulière.

Une porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères a déclaré que le Canada était «stupéfait devant cette peine sévère».