Personnel du Canada retiré temporairement de Libye pour raisons de sécurité

OTTAWA – Le gouvernement du Canada annonce mardi le retrait temporaire du personnel canadien de la Libye.

Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères, John Baird, et sa collègue ministre d’État, Lynne Yelich, invoquent le caractère imprévisible de l’environnement de sécurité à Tripoli, la capitale libyenne.

Par conséquent, le chargé d’affaires du Canada et les diplomates canadiens en poste à Tripoli vont travailler temporairement depuis l’ambassade du Canada en Tunisie jusqu’à ce que des mesures appropriées soient mises en place pour répondre à l’environnement opérationnel changeant en Libye.

Les deux ministres précisent que cette décision n’a aucun lien avec les relations diplomatiques entre le Canada et la Libye. Ils affirment que le Canada demeure déterminé à appuyer la transition démocratique de la Libye.

Lundi, le gouvernement libyen a demandé l’aide de la communauté internationale, après que le dépôt de carburant de l’aéroport international de Tripoli ait pris feu au moment où se poursuivaient les affrontements pour le contrôle des lieux.

Le gouvernement intérimaire a déclaré que les combats entre milices rivales étaient responsables de l’incendie.