Couillard veut accroître les exportations du Québec vers le Mexique

MEXICO – Pour assurer son développement économique, le Québec doit miser sur l’exportation accrue de ses produits, au premier chef vers le Mexique qui constitue un marché de choix à exploiter.

Voilà en substance le message lancé en début de mission par le premier ministre Philippe Couillard, dimanche, à Mexico.

Entouré de quelques dizaines de gens d’affaires issus de divers domaines et de dirigeants des milieux de l’éducation et de la culture, le premier ministre effectue une courte mission économique au Mexique, avant de s’envoler mercredi vers l’Islande.

Les exportations du Québec vers le Mexique sont en croissance, mais c’est loin d’être suffisant, a indiqué M. Couillard en point de presse.

Le premier ministre a de grandes ambitions: accroître les exportations du Québec vers le Mexique d’au moins 20 pour cent par année.

La valeur des exportations québécoises vers le Mexique atteignait 1,2 milliard $ en 2014, en hausse de 19,5 pour cent par rapport à l’année précédente. Pour le Québec, le Mexique est devenu le troisième partenaire commercial en importance, donc un territoire qui n’est pas à négliger.

Au cours des prochaines années, le Québec entend donc mieux se positionner pour tirer profit davantage de ce marché potentiel de 120 millions de consommateurs.

«Il faut augmenter encore les échanges, les exportations du Québec vers le Mexique et améliorer la qualité de ces exportations, aller vers des produits de créativité, de création, des produits à valeur ajoutée», a soutenu M. Couillard en point de presse.

«On a une augmentation de 20 pour cent depuis trois ans. J’espère qu’au cours des trois, quatre prochaines années, on ait au moins le même rythme d’augmentation», a calculé M. Couillard.

Il insiste pour dire qu’avec une population de seulement 8 millions, le Québec «doit absolument miser sur l’exportation» pour assurer son développement.

Déjà, 600 entreprises québécoises font des affaires au Mexique.

Pour accroître les liens Québec-Mexique, M. Couillard va aussi miser sur les rencontres politiques.

Lundi, il s’entretiendra avec le président du Mexique, Enrique Pena Nieto. Ce sera l’occasion de formaliser de façon plus officielle les nombreuses ententes de partenariat qui existent entre les deux États.

D’autres rencontres sont prévues, notamment avec le chef de gouvernement du district fédéral de Mexico, Miguel Angel Mancera, le secrétaire de l’Économie du Mexique, Ildefonso Guajardo Villareal, de même qu’avec des sénateurs.

Il participera également à un forum sur le secteur de l’animation, des jeux vidéo et du multimédia.

Le Québec a une délégation à Mexico depuis 35 ans.