Pierre Karl Péladeau de retour au parlement après sa chute à vélo

QUÉBEC – Le député péquiste Pierre Karl Péladeau a participé lundi à sa première période des questions à l’Assemblée nationale, après une grave chute de vélo qui le contraint à se déplacer temporairement en fauteuil roulant.

M. Péladeau, élu à l’élection d’avril dernier dans la circonscription de Saint-Jérôme, avait raté la rentrée parlementaire, la semaine dernière, alors qu’il était hospitalisé pour soigner les nombreuses fractures qu’il a subies.

Le député péquiste, actionnaire de contrôle du conglomérat Québecor (TSX:QBR.B), a également participé à la réunion de son caucus précédant la période des questions au Salon bleu.

Avant d’aller retrouver ses collègues, M. Péladeau a rencontré la presse parlementaire brièvement pour dire qu’il aurait souhaité faire sa rentrée parlementaire comme les autres, ce qui a été impossible en raison de son accident.

«J’aurais souhaité arriver la semaine dernière comme un simple député, a-t-il dit aux journalistes. Je vois que vous m’attendiez, j’ai eu cette mauvaise chute dimanche dernier à vélo, vous l’avez suivie dans le parc du Mont-Orford.»

Le député a affirmé qu’il n’a pas l’intention de profiter de cette situation pour se retirer de la politique, dans le contexte où le Parti québécois passera les quatre prochaines années dans l’opposition.

«À plusieurs reprises, plusieurs personnes ont dit que je ne devais pas siéger comme député de Saint-Jérôme. Ils font une grave erreur, a-t-il dit. J’ai à plusieurs reprises répété que j’allais faire mon terme comme député de Saint-Jérôme.»

M. Péladeau, porte-parole péquiste en matière d’économie, a déclaré qu’il espère pouvoir rester toute cette semaine à l’Assemblée nationale.

Un porte-parole péquiste a affirmé qu’une place avait été aménagée spécialement pour permettre à M. Péladeau d’être présent à la période des questions, malgré l’exiguïté du Salon bleu où siègent les 125 députés.

Le député péquiste a reçu son congé après avoir été hospitalisé à Sherbrooke il y a plus d’une semaine.

Ses médecins prévoient qu’il devra se déplacer en fauteuil roulant jusqu’à la guérison et suivre des traitements de réadaptation.

M. Péladeau a remercié lundi tout le personnel du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke où il a été soigné.

«J’ai été soigné avec énormément de gentillesse et de professionnalisme», a-t-il dit.

Sur son état de santé, M. Péladeau a expliqué que tout son côté droit ne pouvait être utilisé et qu’en raison de ses quatre fractures, au bassin, à la clavicule et à l’omoplate, il doit prendre des calmants.

«La moitié me suffit», a-t-il dit pour expliquer qu’il conserve une partie de sa mobilité.

M. Péladeau a affirmé qu’il assumait les risques de faire du vélo et que ce genre de chute en fait partie.

«Qu’on en fasse en peloton ou qu’en en fasse seul, la chaussée peut être difficile à entrevoir, a-t-il dit. J’ai rencontré un affaissement et ensuite une espèce de petite accumulation et j’ai perdu le contrôle et j’ai été projeté par devant.»

Lors d’un point de presse, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a établi un lien entre l’attention suscitée par le retour de M. Péladeau et sa candidature éventuelle à la direction du PQ.

«C’est quelqu’un qui est envisagé pour peut-être se présenter à la chefferie du PQ, donc c’est certain que c’est quelqu’un qui a de l’attention, qui va avoir de l’attention dans les prochains mois», a-t-il dit.

Les plus populaires