Plan global d’intervention: les Magasins-Partage interpellent les gouvernements

MONTRÉAL – Le Regroupement des Magasins-Partage de l’île de Montréal, qui vient en aide à des milliers d’enfants et leurs familles, estime qu’il est urgent que les divers paliers de gouvernement travaillent ensemble pour instaurer un plan global d’intervention.

La cofondatrice et directrice générale du Regroupement, Sylvie Rochette, qualifie la situation actuelle «d’épeurante» en raison des coupes qui ont des répercussions sévères sur des organismes comme le sien.

Mme Rochette souligne que seules la Ville de Montréal, quelques entreprises et des organisations comme Centraide et l’Oeuvre Léger contribuent financièrement à la survie de l’organisme qui a besoin d’environ un million $ par année. Elle déplore que les gouvernements fédéral et provincial soient pratiquement absents de toute aide.

Elle presse les gouvernements «d’investir dans la jeunesse», de concert avec les organismes sur le terrain.

Entre-temps, la 7e Opération Sac à Dos, qui s’est tenue la semaine dernière, a permis d’amasser plus de 41 000 $ pour faire l’achat de fournitures scolaires et de denrées alimentaires.

Les 17 Magasins-Partage permettent à quelque 4100 enfants et à leurs parents de «souffler un peu» en cette rentrée des classes.

Les Magasins-Partage réfèrent aussi les familles dans le besoin vers des ressources d’aide complémentaires, comme les cuisines collectives et les classes d’alphabétisation.

Des dons en ligne peuvent être faits au www.magasinpartage.org.

Laisser un commentaire