Pont Champlain: les néodémocrates se mobilisent contre le péage samedi

MONTRÉAL – Les députés néo-démocrates de la Montérégie ont organisé samedi une mobilisation régionale contre l’imposition éventuelle d’un péage sur le nouveau pont Champlain.

Le gouvernement fédéral, comme l’a répété cette semaine le premier ministre Stephen Harper, a l’intention d’imposer un péage lorsque sera construit le nouveau pont qui reliera la rive-sud à Montréal.

Le porte-parole de l’Opposition officielle en matière de transport et député de Brossard-La Prairie, Hoang Mai, s’insurge contre la décision des conservateurs. Il les accuse notamment d’avoir décrété l’imposition d’un péage sans tenir aucune consultation publique.

M. Mai soutient que la mesure gouvernementale fait l’unanimité au Québec: tous les intervenants de la région de Montréal et du gouvernement du Québec rejettent le péage.

Les députés néodémocrates iront donc à la rencontre des citoyens samedi pour obtenir leur appui, en leur faisant signer une pétition visant à faire reculer le gouvernement Harper.

Le premier ministre Stephen Harper demeure inflexible sur le péage, précisant que le nouveau pont ne sera pas une structure internationale ni interprovinciale, et que les automobilistes devront donc contribuer.

Selon le député Hoang Mai, Stephen Harper doit réaliser que ce pont est le plus achalandé au Canada, et qu’il est important non seulement pour l’économie du Grand Montréal mais aussi de celle du Canada.

Les plus populaires