Enquête internationale liée à la pornographie juvénile: le suspect a comparu

LAVAL, Qc – L’homme de 20 ans appréhendé mercredi dernier dans le cadre d’une enquête internationale a comparu lundi au palais de justice de Laval pour répondre à une accusation de possession de pornographie juvénile.

Haralambos Anagnostaras, qui était détenu depuis son arrestation, a été remis en liberté moyennant un engagement de 10 000 $ sans dépôt. Il devra respecter plusieurs conditions, notamment de ne pas se trouver en présence d’enfants de moins de 16 ans, ne pas utiliser un ordinateur ou un téléphone intelligent, et ne pas accéder à Internet.

Anagnostaras, qui ne peut quitter le Québec, sera de retour en cour le 7 mars.

L’enquête avait débuté à la suite d’une plainte déposée dans l’État de Washington, aux États-Unis.

Le suspect aurait fait au moins huit victimes, des adolescentes originaires des États-Unis, de l’Australie, du Népal et du Canada.

La saisie de son ordinateur laisse craindre qu’il y aurait plusieurs autres victimes, puisque plus d’un millier de photographies de pornographie juvénile ont été repérées.

Selon la police, l’individu demandait à ses victimes des photographies d’elles-mêmes, dévêtues. Il les menaçait par la suite de publier ces photos sur Internet si elles ne lui en faisaient pas parvenir d’autres.

Une enquête du FBI a permis de retracer son adresse à Laval.

Les plus populaires