Pornographie juvénile: un ex-sous-ministre ontarien plaide coupable

TORONTO – Un ancien sous-ministre à l’éducation en Ontario a plaidé coupable à trois accusations reliées à la pornographie juvénile devant un tribunal à Toronto.

Benjamin Levin, qui a aussi enseigné à l’université, a plaidé coupable à des accusations d’avoir produit des écrits de pornographie juvénile, d’avoir conseillé à une personne de commettre une agression sexuelle et de possession de pornographie juvénile.

Il avait été initialement accusé de sept chefs reliés à la pornographie juvénile.

L’enquête ayant mené à l’arrestation de Levin en juillet 2013 a commencé à la mi-2012 après que les responsables à Toronto eurent été contactés par les autorités en Nouvelle-Zélande et puis par la police à London, en Ontario.

De la fin 2004 au début de l’année 2007, Levin occupait les fonctions de sous-ministre à l’Éducation en Ontario, et a fait partie de l’équipe de transition de la première ministre Kathleen Wynne alors qu’elle prenait le pouvoir.

Levin est revenu sous les feux des projecteurs ces derniers jours, alors que l’Ontario a dévoilé une révision du cours d’éducation sexuelle.

La députée conservatrice fédérale Cheryl Gallant a critiqué le cours au Parlement, laissant entendre que Benjamin Levin pouvait avoir contribué à son élaboration.

Ces propos ont été accueillis avec dérision par le gouvernement libéral en Ontario, Mme Wynne ayant qualifié de «dégoûtants» les commentaires de Mme Gallant liant la politique révisée à la pédophilie.

Les plus populaires