Enseignants de la FAE: 2e journée de grève les 26, 27 et 28 octobre, par région

MONTRÉAL – La Fédération autonome de l’enseignement, qui représente le tiers des enseignants du primaire et du secondaire, a fait savoir jeudi que sa deuxième journée de grève qui était déjà prévue aura finalement lieu de manière tournante, les 26, 27 et 28 octobre.

Lors de sa première journée de débrayage, le 30 septembre, la FAE avait déjà indiqué que cette seconde journée de débrayage aurait lieu durant la dernière moitié du mois d’octobre.

La FAE représente quelque 34 000 enseignants qui travaillent dans 800 établissements scolaires, ce qui touche environ 300 000 élèves. Les deux tiers des enseignants sont syndiqués à la Centrale des syndicats du Québec, qui fait partie du front commun.

Ainsi, le 26 octobre, ce sont trois syndicats affiliés à la FAE qui débraieront, soit ceux de la Haute-Yamaska, des Seigneuries et de l’Ouest de Montréal, représentant 8000 enseignants.

Le 27, ce sera au tour des syndicats des Basses Laurentides, de la région de Laval et de la Pointe-de-l’Île, représentant 12 000 enseignants.

Et le 28, ce sera au tour des syndicats de l’Outaouais affiliés à la FAE et de l’Alliance des professeurs de Montréal, représentant 14 000 enseignants.

La FAE négocie présentement avec le gouvernement dans le but de renouveler les conventions collectives de ses membres. L’organisation syndicale affirme se battre aussi pour un meilleur financement de l’école publique, affectée par plusieurs vagues de compressions budgétaires.

Une troisième journée de débrayage est également prévue dans le mandat qui a été octroyé par les assemblées générales des membres de la FAE. Son exercice dépendra toutefois du degré d’avancement de la négociation.

Laisser un commentaire