Procès de Christopher Phillips, qui avait accumulé des produits chimiques

HALIFAX – L’épouse de l’homme accusé d’avoir accumulé de grandes quantités de produits chimiques dangereux en Nouvelle-Écosse s’est résolue à alerter la police parce qu’elle craignait pour la sécurité de leurs enfants.

Gosia Phillips témoignait jeudi au procès de son mari, Christopher Phillips, qui a plaidé non coupable aux accusations de menaces à l’endroit de policiers et de possession d’arme — de l’oxyde d’osmium — dans un dessein dangereux.

Mme Phillips a indiqué en Cour suprême de Nouvelle-Écosse que son mari l’avait assurée que l’oxyde d’osmium entreposé dans un hangar sur leur terrain avait été incinéré lorsqu’elle a manifesté son inquiétude pour la sécurité de leurs enfants.

Mais quand un entrepreneur qui faisait des rénovations chez eux a découvert le produit chimique dans le hangar non verrouillé, alors que l’accusé était à l’extérieur de la ville, Mme Phillips a alerté la police, le 19 janvier dernier.

La police a ensuite découvert des produits chimiques à d’autres endroits dans la région de Halifax et a procédé à l’évacuation de deux secteurs.

Pendant ce temps, un mandat d’amener était lancé contre Christopher Phillips, et le suspect a été arrêté dans un hôtel d’Ottawa le 21 janvier.

Laisser un commentaire