Le contre-interrogatoire de Lise Thibault est reporté à une date ultérieure

QUÉBEC – Le procès pour fraude de l’ancienne lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault, a été reporté, mardi, à une date ultérieure.

Le procès a été interrompu le 1er août dernier après que l’accusée ait été terrassée par une crise d’épilepsie la nuit précédente. Cet ennui de santé avait fait suite à une journée éprouvante de contre-interrogatoire par le procureur de la Couronne, Marcel Guimond.

Après la suspension des audiences, les parties devaient convenir des dates de la dernière journée de contre-interrogatoire prévue et des plaidoiries. Réunis mardi au palais de justice, les avocats des deux parties ont convenu de rediscuter de la reprise du procès le 2 octobre prochain.

Selon les vérificateurs généraux du Québec et du Canada, au cours de ses 10 ans en poste, Lise Thibault a dépensé environ 700 000 $ de façon injustifiée pour des voyages, des fêtes, des repas, des leçons de golf et de ski ainsi que des cadeaux.

L’ancienne représentante de la Reine au Québec a multiplié les recours devant les tribunaux pour éviter d’être traduite en justice. En 2012, elle a été déboutée en Cour d’appel du Québec sur la question de l’immunité royale totale. Par la suite, en mai 2013, la Cour suprême du Canada a refusé d’entendre sa cause.

Le gouvernement du Québec a aussi intenté une poursuite civile à l’endroit de Mme Thibault pour lui réclamer 92 000 $ pour des dépenses jugées injustifiées.

La date du procès civil n’a pas été fixée.

Les commentaires sont fermés.

Lorsque je vois une personnalité publique dans les lieux publics et que la personne est bien mise, qu’elle donne une impression de prestige et de bonne sante, jai peine à croire vos actualités ! Le temps ne fait que passer aux frais des citoyens.