Procès Magnotta: début lundi à Montréal du processus de sélection des jurés

MONTRÉAL – Le processus de sélection du jury qui décidera du sort de Luka Rocco Magnotta, accusé du meurtre prémédité de l’étudiant chinois Jun Lin, doit débuter lundi, à Montréal.

Quatorze jurés bilingues doivent être choisis pour entendre la preuve.

La sélection des jurés doit en théorie durer environ deux semaines, mais certains s’attendent à un processus plus long.

L’avocat criminaliste Jean-Pierre Rancourt estime que la médiatisation mondiale de ce meurtre rendra plus difficile le choix du jury.

Il souligne que plusieurs candidats seront vraisemblablement tentés de s’exclure comme jurés, pour diverses raisons, notamment pour leur incapacité de regarder les images troublantes qui risquent d’être présentées lors du procès.

De plus, Me Rancourt rappelle que le cas a été tellement publicisé, qu’il sera plus compliqué qu’à l’habitude de trouver des jurés neutres et sans préjugés favorables ou défavorables envers l’accusé.

Le criminaliste précise toutefois que le juge leur expliquera en détails qu’ils sont «obligés de faire leur devoir de citoyen et d’être intègre dans leur jugement de la preuve».

Luka Rocco Magnotta, 32 ans, fait face à cinq accusations en lien avec l’assassinat et le démembrement de Jun Lin, 33 ans, en mai 2012. Il a plaidé non coupable à l’accusation de meurtre et à celles d’avoir commis un outrage au corps, d’avoir publié du matériel obscène, d’avoir harcelé le premier ministre Stephen Harper et d’autres députés, et d’avoir envoyé par la poste du matériel indécent et obscène.

Magnotta avait été arrêté en juin en Allemagne, après une cavale en France. Son procès doit s’amorcer le 22 septembre.

Les plus populaires