Procès pour fraude de l’ex-député libéral fédéral Joe Fontana

LONDON, Ont. – L’ancien député libéral fédéral Joe Fontana a plaidé non coupable, lundi matin, à trois accusations reliées à une fraude présumée.

Aujourd’hui maire de London, en Ontario, Fontana est accusé d’avoir payé une partie de la noce de son fils avec l’argent des contribuables, en 2005, alors qu’il était député. Il a enregistré son plaidoyer de non-culpabilité lundi, au premier jour de son procès pour fraude, usage de faux, et abus de confiance par un fonctionnaire public.

La Couronne soutient que Fontana a signé un chèque personnel de 1700 $ pour le premier versement sur la réception du mariage de son fils, puis réclamé au gouvernement fédéral le remboursement de cette «dépense», en «altérant considérablement» le contrat.

Selon la poursuite, Fontana a ainsi modifié la date de la facture, remplacé le terme «mariage» par «réception», et y a accolé une petite note manuscrite sur laquelle était écrit: «divers – réception électeurs».

L’avocat de l’ex-député libéral, Gord Cudmore, a indiqué lundi que son client admet avoir modifié le document. La défense tentera plutôt de prouver que le chèque n’était pas du tout destiné à payer la noce, a-t-il indiqué.

Fontana a refusé de se retirer de ses fonctions de maire pendant les procédures judiciaires.