Procès: Richard Oland est décédé après avoir reçu 40 coups à la tête et au cou

SAINT-JEAN, – À l’ouverture du procès de Dennis Oland, mercredi à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, la Couronne a déclaré que son père, Richard Oland, était mort après avoir reçu 40 coups à la tête et au cou.

L’accusé a plaidé non coupable à une accusation de meurtre non prémédité.

Le procès s’est ouvert à la Cour du Banc de la Reine, alors que le juge John Walsh a demandé au jury de garder l’esprit ouvert. Il a ajouté qu’il revenait aux procureurs de la Couronne de démontrer la culpabilité de l’accusé au-delà de tout doute raisonnable.

Dans sa déclaration préliminaire, le procureur P.J. Veniot a expliqué au jury que la victime de 69 ans avait des marques de six blessures défensives à ses mains subies lors de l’attaque meurtrière de juillet 2011.

Il a ajouté que la victime «ne méritait pas de mourir d’une si horrible manière».

Il a ensuite tracé les grandes lignes de la relation qui unissait Dennis Oland à son père, spécifiant qu’il s’agissait plutôt d’une relation client-banquier. Il a précisé que l’accusé devait à son père beaucoup d’argent et qu’il souffrait de problèmes financiers.

Me Veniot a expliqué que des informations seraient présentées au jury pour démontrer que Dennis Oland s’était rendu au bureau de son père, le 6 juillet 2011, un jour avant que son corps ne soit retrouvé.

Le procès devrait durer 65 jours.

Plusieurs membres de la famille Oland étaient présents en cour, mercredi.

La famille Oland est à la tête de la brasserie Moosehead. Richard Oland avait quitté l’entreprise en 1981.

Laisser un commentaire