Quatre jeunes Canadiens recevront 100 000 $ pour abandonner l’école et innover

Quatre jeunes Canadiens recevront sous peu 100 000 $ pour lâcher l’école et consacrer plus de temps à leur entreprise.

Les étudiants du Québec et de l’Ontario sont les récipiendaires de la bourse Peter Thiel, un programme controversé de deux ans qui encourage les jeunes à faire de leurs idées des entreprises à succès.

Les gagnants, âgés entre 18 et 22 ans, ont tous lancé de petites entreprises orientées vers la technologie.

Simon Tian, 21 ans, de Brossard, a créé une montre intelligente pour permettre aux gens d’accomplir leurs tâches quotidiennes dans tout type d’environnement.

La Torontoise Cathy Tie a cofondé une entreprise visant à améliorer la fiabilité des tests génétiques.

Harry Gandhi, de Waterloo en Ontario, conçoit des lentilles cornéennes pouvant calculer le taux de glucose des diabétiques.

Quant à Liam Horne, de Cambrigde en Ontario, il met au point des logiciels pour aider les détaillants à trouver les meilleurs endroits où ouvrir leurs magasins.

Les quatre Canadiens font partie des 20 jeunes en Amérique du Nord choisis cette année pour participer au programme, fondé et financé par un cofondateur de PayPal, le désormais milliardaire Peter Thiel.

«L’université peut être un bon endroit pour apprendre ce qui s’est fait avant, mais elle peut aussi décourager les jeunes d’innover, particulièrement lorsqu’ils doivent s’endetter (pour le faire)», a affirmé M. Thiel dans un communiqué.

«Chaque récipiendaire a un parcours unique, mais ensemble, ils ont prouvé que les jeunes peuvent réussir en pensant par eux-mêmes plutôt qu’en faisant la compétition à de vieux modèles de carrière.»