Le rapport du VG pourrait avoir un impact sur «le ton» du budget, dit Leitao

QUÉBEC – S’il parvient à obtenir le rapport du vérificateur général (VG) sur les dépenses du gouvernement avant de déposer son budget, le 4 juin, le ministre des Finances, Carlos Leitao, pourrait être tenté de modifier «le ton» du document.

Le grand argentier du gouvernement a dit espérer avoir en main le fameux rapport avant de présenter son budget au Salon bleu, mais assure ne pas vouloir «brusquer» le vérificateur général.

«Ce qu’on veut vraiment avoir de son rapport, c’est qu’il nous valide les chiffres des dépenses, parce que du côté des revenus, ça avait été fait en février», a exposé M. Leitao, lundi, lors d’une mêlée de presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

Le contenu du document du vérificateur n’aurait pas d’incidence sur les chiffres de son budget, mais pourrait inciter le ministre à ajuster son «ton».

«Ça ne changerait pas notre budget, mais ça pourrait changer notre discours, dépendamment du résultat», a-t-il précisé.

Le président du Conseil du trésor et ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, Martin Coiteux, déposera le budget de dépenses 2014-2015 le même jour.

Par voie de communiqué, il a plaidé que le contenu du budget des dépenses témoignerait de la «rigueur» et de la «responsabilité» auxquelles s’attendent les Québécois en matière de gestion des finances publiques.

Les libéraux ont déjà indiqué que des coupes de 3,7 milliards $ seraient nécessaires dès cette année pour maintenir le cap sur l’objectif du retour à l’équilibre budgétaire en 2015-2016.

Québec a d’ores et déjà décrété un gel d’embauche dans la fonction publique, ce qui inclut les sociétés d’État, ainsi qu’une révision complète des programmes.

Divers programmes et services seront dans la balance, à l’exception de ceux relatifs à la santé, à l’éducation ou destinés aux plus vulnérables.