Québec sera le théâtre d’une mobilisation écologiste le 11 avril

MONTRÉAL – Des militants favorables à la défense de l’environnement descendront dans les rues de Québec dans le cadre de la Marche Action Climat, le 11 avril.

Le directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, Karel Mayrand, a soutenu que l’événement prendra la forme d’un «grand rassemblement familial». Il a ajouté que les participants se réuniront «pour dire oui à la protection du climat, non aux projets d’oléoduc et aux sables bitumineux et oui aux énergies propres».

Il a indiqué que le lieu de rendez-vous n’a pas été choisi au hasard.

M. Mayrand a expliqué qu’aux yeux des organisateurs, l’important est «de donner la parole aux populations des régions qui, parfois, n’ont pas la possibilité de venir à Montréal pour se joindre à des manifestations».

Il a souligné que les grands moyens seront pris pour qu’une véritable marée humaine déferle sur la Vieille Capitale. Des autobus viendront de toutes les régions du Québec, de de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick, a-t-il spécifié.

Leurs passagers se joindront à une marche au terme de laquelle ils se positionneront pour former «un grand thermomètre humain» devant l’Assemblée nationale.

Ce geste symbolique «permettra d’illustrer que la planète se réchauffe et que ce phénomène-là est causé par notre usage des combustibles fossiles», a lancé Karel Mayrand.

Il visera aussi à envoyer un signal clair aux décideurs.

«On ne peut pas à la fois prétendre protéger le climat et développer les sables bitumineux. Il y a un choix qui doit être fait entre les deux», a-t-il conclu.

Laisser un commentaire