Québec solidaire entend mieux se faire connaitre dans les régions

TROIS-RIVIÈRES, Qc – Québec solidaire entend conquérir les régions, et le conseil national qui se déroule ce week-end à Trois-Rivières, posera les jalons d’une nouvelle stratégie.

En entrevue à La Presse Canadienne, la députée Françoise David estime que sa formation n’a pas encore conquis «les coeurs des régions» parce qu’elle souffre d’un déficit de crédibilité économique.

Pourtant, selon Mme David, Québec solidaire a de bonnes propositions économiques qui ont avantage à être mieux connues dans les régions, comme la décentralisation des pouvoirs, et le développement du transport en commun.

Elle explique que les membres du parti devront «se retrousser les manches» et faire la tournée du Québec pour expliquer les politiques mises de l’avant par Québec solidaire.

Françoise David souligne que sa formation a déjà de bonnes bases dans des villes comme Rimouski et Rouyn-Noranda, par exemple, et que si le message de Québec solidaire n’a pas encore réussi à s’imposer dans les régions, c’est probablement parce que le parti est perçu erronément comme un «parti urbain».

Les trois députés de Québec solidaire, Françoise David, Amir Khadir et Manon Massé, représentent des circonscriptions montréalaises.

Le conseil national se penchera sur plusieurs autres dossiers, notamment sur un changement proposé de la vocation du Fonds des générations. Québec solidaire voudrait le transformer en Fonds de stabilisation des finances publiques.

Le Québec verserait des montants à ce Fonds lors des années de croissance économique et aurait la possibilité de suspendre les versements lors des années difficiles.