Résultats financiers 2014: les télés encore affectées par la baisse des revenus

MONTRÉAL – La baisse des revenus publicitaires continue d’affecter les télédiffuseurs canadiens privés. Le CRTC a indiqué lundi que les chaînes privées avaient touché 117 millions $ de moins en revenus publicitaires en 2014.

Dans son portrait financier des stations de télévision locales pour l’exercice qui a pris fin le 31 août 2014, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a précisé que cette baisse des revenus publicitaires avait entraîné une baisse des revenus globaux de l’ordre de 7,2 pour cent pour les chaînes privées. Ceux-ci sont passés de 1,94 milliard $ en 2013 à 1,8 milliard $ en 2014.

Radio-Canada et CBC se sont mieux tirées d’affaires en 2014, mais essentiellement à cause des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, de la coupe du monde de football de la FIFA au Brésil et de la diffusion d’une saison complète des matchs de la Ligue nationale de hockey à la CBC.

Les revenus publicitaires de la SRC-CBC ont même crû de 43 pour cent à cette occasion, passant de 331,1 à 474,6 millions $ entre 2013 et 2014.

Du même souffle, les télédiffuseurs ont investi dans la création de programmation canadienne, à raison de 619,3 millions $ pour les chaînes privées et 789,8 millions $ pour la SRC-CBC.

Dans le cas des chaînes privées, la hausse est de 2,3 pour cent entre les deux exercices, les dépenses étant passées de 605,4 à 619,3 millions $. Ces investissements ont été réalisés dans des émissions de nouvelles, dans des émissions d’intérêt général, dans des séries dramatiques, des téléréalités, des jeux questionnaires, des spectacles de musique et variétés, entre autres.

Les chaînes de télévision locales ont versé 138,6 millions $ aux producteurs indépendants.

Laisser un commentaire