Richard Bain, l’auteur présumé de l’attentat du Métropolis, change d’avocat

MONTRÉAL – Richard Henry Bain, l’auteur présumé de l’attentat mortel du Métropolis le soir de l’élection du 4 septembre 2012, a changé d’avocat.

Bain a annoncé ce changement, vendredi, indiquant que Me Marcel Guérin le représenterait dorénavant, en remplacement de Me Jean-Marc Tremblay, l’avocat qui avait réussi à obtenir du gouvernement provincial qu’il lui avance les fonds pour assurer sa défense.

Le tribunal avait convoqué les parties, vendredi, pour faire le point sur les négociations entre l’accusé et le gouvernement du Québec sur le paiement des frais d’avocat de Richard Bain et le remboursement de ce dernier.

Plutôt, le juge Guy Cournoyer a permis à Me Tremblay de se désister et Me Guérin a aussitôt fait valoir qu’un délai était requis parce que l’offre gouvernementale était en français plutôt qu’en anglais.

Le dossier doit revenir devant la Cour le 30 mai.

Richard Bain est accusé de meurtre prémédité et de tentative de meurtre à la suite de l’attentat du 4 septembre 2012 commis au Métropolis au moment même où Pauline Marois était à prononcer le discours de victoire.

Il fait également face à des accusations liées aux armes à feu et d’incendie criminel liées au même incident.

Le juge Cournoyer a dit espérer qu’un financement puisse être organisé, estimant qu’un avocat est nécessaire pour assurer la défense de Richard Bain.

Le procès devrait s’amorcer au début de 2015.

Les plus populaires