Saisie de plus de deux millions de comprimés de médicaments contrefaits

LAVAL, Qc – Un réseau criminel organisé qui s’adonnait à la production, au trafic et l’exportation de médicaments contrefaits a été démantelé.

Plus de deux millions de comprimés contrefaits d’alprazolam, un anxiolytique, ont ainsi été saisis par la police, ce qui représente l’une des plus importantes saisies de ce type au Canada.

Les détails de l’opération ont été annoncés jeudi lors d’une conférence de presse organisée à Laval.

L’opération policière a mené à neuf perquisitions sur la Rive-Sud de Montréal et à l’arrestation de cinq individus qui font face à 34 chefs d’accusation.

Selon certains médias, la police de Laval a arrêté mardi dans le cadre de cette opération Simon et Christian Davidson. Ces derniers sont les fils d’Ian Davidson, un policier de Montréal à la retraite qui était soupçonné d’avoir tenté de vendre des informations à la mafia, et qui s’est suicidé en 2012.

Une enquête avait débuté l’été dernier à la suite d’informations qui indiquaient que des expéditions de comprimés étaient effectuées à partir de comptoirs postaux à Laval.

Elle a révélé qu’un réseau criminel organisé envoyait des colis contenant, chacun, des milliers de comprimés contrefaits à partir de Laval, de Montréal et de Toronto à destination majoritairement des États-Unis et de l’Ouest canadien.

Dans le cadre du projet d’enquête «Affranchi», le Service de police de Laval, en collaboration avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil, de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada, a procédé au démantèlement du réseau.

En plus des comprimés, du matériel de production, des armes à feu et de l’argent comptant ont été saisis.

Laisser un commentaire