Selon Philippe Couillard, Claude Blanchet doit répondre aux allégations

MONTRÉAL – Tout en se gardant bien de faire quelque accusation que ce soit, le chef libéral, Philippe Couillard a dit croire mardi que le mari de Pauline Marois, Claude Blanchet, devra répondre aux questions soulevées à son endroit par l’émission Enquête de Radio-Canada.

Selon le reportage, M. Blanchet aurait sollicité un homme d’affaires de la région de Montréal pour verser des contributions politiques totalisant 25 000 $ pour la campagne de Mme Marois à la direction du Parti québécois en 2007, dont certaines auraient été faites par des prête-noms.

Philippe Couillard estime que de telles révélations viennent faire ombrage à la prétention de pureté du Parti québécois, qui cherche, selon lui, à se positionner comme étant libre de tout financement douteux.

M. Couillard tentait de faire porter son point de presse sur les questions économiques, mais il n’a pu échapper encore une fois aux questions d’intégrité qui ne cessent de refaire surface depuis le début de la campagne.

Le chef libéral a d’ailleurs reconnu que le climat de cette campagne électorale était très dur mais il a répété qu’il ne voulait pas «répondre à de la boue par de la boue».

M. Couillard fait campagne à Montréal ce mardi. Il doit prononcer un discours devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.