Seulement quatre hélicoptères Sea King seront retirés du service

OTTAWA – Seulement quatre des 26 hélicoptères CH-124 Sea King seront retirés du service d’ici la fin du mois de mars, même si le gouvernement conservateur avait célébré en grande pompe le retrait de toute la flotte de ces vieux appareils en juin dernier.

Le ministère de la Défense nationale dépensera plus de 500 000 $ afin d’assurer la meilleure transition possible pour les pilotes et membres d’équipage qui devront dorénavant voler sur les nouveaux CH-148 Cyclones.

Le gouvernement conservateur — qui a éprouvé des difficultés à remplacer les Sea King — a fait de grands efforts pour tenter de démontrer que les vieux hélicoptères seraient retirés du service en 2015, comme il l’avait prévu.

Au cours d’un événement médiatique qui s’est déroulé à la base aérienne de Shearwater, en Nouvelle-Écosse, la ministre des Travaux publics, Diane Finley, avait déclaré qu’elle était «heureuse d’envoyer à la casse ces vieux appareils».

Selon des documents obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information et diverses sources, la transition ne se fera pas aussi en douceur que l’aurait souhaité le gouvernement conservateur.

Il y a 26 Sea King en activité. Selon certaines sources, deux de ces appareils ont déjà été retirés du service, ce que refuse de confirmer la Défense nationale. Celle-ci se contente de dire que quatre appareils CH-124 seront mis hors service d’ici le 31 mars 2016.