SNC-Lavalin se déleste d’un actif important à Madagascar

MONTRÉAL – SNC-Lavalin (TSX:SNC) a annoncé mercredi avoir cédé sa participation de cinq pour cent et le solde de ses prêts dans la coentreprise du projet de nickel Ambatovy à Madagascar, à la société Sumitomo, partenaire actuelle du projet, pour une contrepartie en espèces d’environ 600 millions $.

La firme montréalaise avait d’abord obtenu, en 2007, un contrat d’ingénierie, aménagement et gestion de construction pour ce projet d’exploitation minière de nickel et de cobalt.

SNC-Lavalin a souligné que le 21 septembre dernier marque la date d’«achèvement financier» du projet Ambatovy, affirmant qu’elle avait pris part à la construction des installations avec ses partenaires au cours des sept dernières années. Par conséquent, SNC-Lavalin a décidé d’exercer son option de vente et a touché le produit de la cession, a indiqué l’entreprise par communiqué.

SNC-Lavalin a parlé du plus grand projet d’investissement de toute l’histoire de Madagascar, avec une capacité de production annuelle de 60 000 tonnes de nickel raffiné, de 5600 tonnes de cobalt raffiné et de 210 000 tonnes d’engrais de sulfate d’ammonium pendant au moins 29 ans.

L’entreprise continue ainsi à se délester de certains de ses actifs.

Le président et chef de la direction, Robert Card, a indiqué que cela marquait «une autre étape dans la réalisation du plan stratégique de l’entreprise visant à monétiser certains actifs du portefeuille d’investissements dans des concessions d’infrastructure».

Il y a un peu plus d’un an, SNC-Lavalin annonçait la vente de sa participation de 21 pour cent dans la compagnie Astoria Project Partners LLC, l’exploitant d’une centrale au gaz naturel new-yorkaise.