Soixante-trois mille enfants sont victimes d’erreurs de médicaments chaque année

MONTRÉAL – Environ 63 0000 enfants âgés de moins de six ans sont victimes d’erreurs de médicaments à l’extérieur de l’hôpital chaque année, démontre une enquête réalisée par des chercheurs américains.

Ce genre d’erreur touche un enfant toutes les huit minutes; met habituellement en cause un parent ou un proche aux bonnes intentions; et se produit normalement à la maison ou à l’école.

Les produits les plus souvent concernés sont des analgésiques ou des médicaments contre la fièvre, comme l’ibuprofène et l’acétaminophène.

L’auteur principal de l’étude, le docteur Huiyun Xiang de l’hôpital pédiatrique Nationwide, a indiqué que ce problème est plus fréquent qu’on ne le croit, et que même son enquête sous-estime probablement l’ampleur de la situation puisqu’elle ne recense que les incidents rapportés aux centres antipoison.

Les adultes peuvent erronément donner deux doses du même produit à l’enfant, lui administrer le mauvais médicament ou mal lire la posologie.

Le docteur Xiang a précisé que les enfants âgés de moins d’un an représentent 25 pour cent de ces erreurs.

Certains experts croient qu’on devrait redessiner l’emballage des médicaments, de manière à fournir des instructions plus claires aux parents.

L’étude est publiée dans les pages du journal médical Pediatrics.

Les plus populaires