Sondage: des parents disent que leurs enfants adultes drainent leurs économies

TORONTO – Un sondage conclut que les deux tiers des parents qui continuent d’aider financièrement leurs enfants adultes qui n’étudient plus ressentent les répercussions de ces coûts sur leurs propres économies.

Le sondage Angus Reid mené le mois dernier au Canada pour la Banque CIBC (TSX:CM) précise qu’environ le quart de ces parents injectent plus de 500 $ par mois pour aider leurs enfants adultes à couvrir des dépenses telles que le loyer, l’épicerie, l’automobile et les factures de téléphone cellulaire.

Certains parents doivent ainsi reporter leur départ à la retraite et compromettre leur capacité à dépenser de l’argent pour leurs propres activités. En effet, parmi les parents touchés, 47 pour cent disent que l’enfant adulte a entravé leur capacité à épargner pour eux-mêmes et 20 pour cent disent avoir reporté leur départ à la retraite.

Les données nationales laissent supposer que les parents soutiennent de plus en plus leurs enfants adultes. Selon Statistique Canada, en 2011, 42 pour cent des 4,3 millions d’adultes âgés de 20 à 29 ans vivaient chez leurs parents comparativement à 32 pour cent en 1991 et à 27 pour cent en 1981.

Le sondage a été mené en ligne entre les 7 et 11 août derniers auprès de 1054 parents canadiens qui soutiennent financièrement un ou des enfants adultes non-étudiants. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,02 pour cent, 19 fois sur 20.

Laisser un commentaire