Tarifs: le ministre Barrette recule une deuxième fois en une semaine

QUÉBEC – Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, annule la hausse des tarifs de repas et de transport adapté pour les bénéficiaires des centres de jour des établissements de santé.

Il s’agit d’un deuxième recul pour le ministre Barrette qui avait aussi renoncé, la semaine dernière, à hausser les tarifs des Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au-delà de l’inflation.

Inscrite dans une circulaire du ministère de la Santé et transmise aux établissements l’automne dernier, la hausse des tarifs faisait passer le coût du transport adapté de 1,50 $ à 10 $ et celui des repas de 3,50 $ à 6,50 $.

Talonné en Chambre par le député péquiste Jean-François Lisée, le ministre de la Santé a finalement annoncé, mercredi, qu’il suspendait l’application de la circulaire pour revenir à la situation antérieure, le temps de dresser un état de situation.

M. Barrette s’est défendu en disant que la circulaire en question avait été transmise aux établissements à son insu, par un sous-ministre adjoint.

Le retour au statu quo ne signifie pas pour autant un nouveau gel des tarifs de transport et de repas, inchangés depuis 1992. Une décision sera prise à cet égard au terme d’une évaluation du ministère, a indiqué le ministre.

«Je m’engage à revenir à la situation d’avant et à faire une évaluation de la situation, parce qu’encore une fois, il y a une réalité économique», a souligné M. Barrette, en réponse à une question de M. Lisée, porte-parole du Parti québécois en matière de services sociaux.