Turquie: la poudre envoyée à quatre ambassades n’était pas dangereuse

ANKARA, Turquie – La poudre envoyée vendredi à quatre ambassades, dont celle du Canada, ne contenait pas de substances bioterroristes, ont fait savoir lundi les autorités turques.

Quatre ambassades à Ankara — celles du Canada, de la Belgique, de la France et des États-Unis — avaient reçu des paquets suspects vendredi, provoquant leur fermeture ou leur évacuation.

Au moins sept employés de l’ambassade canadienne avaient été hospitalisés par mesure de précaution, après que l’un d’eux ait été exposé à une poudre jaune après avoir ouvert un paquet suspect.

Un total de 25 personnes avaient été hospitalisées, mais toutes ont reçu leur congé lundi.

Le ministère turc de la Santé a indiqué que des tests préliminaires excluent la présence d’anthrax, de ricine, de botulisme, de tularémie et de la bactérie de la peste.

Le consulat hongrois à Istanbul a reçu un paquet similaire lundi.