Twitter précise ses règles de conduite pour interdire la violence et les abus

SAN FRANCISCO – Twitter a révisé ses règles de conduite pour souligner que les menaces de violence et le comportement abusif des usagers est interdit, promettant de sévir à un moment où les critiques demandent au réseau social d’adopter la ligne dure envers les extrémistes.

Alors que la nouvelle politique dévoilée mardi ne change pas substantiellement ce qui est permis, elle peut aider Twitter à répondre à ceux qui affirment que des militants extrémistes se servent du service, ainsi que d’autres réseaux sociaux, pour recruter des membres et faire la promotion de leurs actes violents.

L’un de ces critiques, Rabbi Abraham Cooper du Projet Digital Terrorism and Hate, affirme que le test réel sera de voir comment Twitter fera respecter les règles. Et il se demande si ceux qui en font fi seront identifiés et exclus de façon permanente.

Un porte-parole de Twitter a refusé de commenter mardi. Dans un message sur un blogue, l’entreprise a toutefois déclaré que la politique mise à jour met l’accent sur le fait que Twitter ne va tolérer aucun comportement visant à harceler, intimider ou utiliser la peur pour faire taire d’autres utilisateurs.

Elle précise qu’elle encourage la diversité d’opinions et de croyances, mais qu’elle continuera d’intervenir contre les comptes qui franchissent cette ligne.

La nouvelle politique indique que Twitter va suspendre ou fermer les comptes des utilisateurs qui adoptent une conduite haineuse ou dont le «but principal est d’inciter la violence envers les autres».

L’entreprise avait déjà déclaré que les utilisateurs ne pouvaient faire la promotion ou menacer quiconque de violence, et en avril, elle avait ajouté une interdiction de faire la promotion du terrorisme.

Laisser un commentaire