Un 2e mort après une explosion dans une usine de sables bitumineux

EDMONTON – La commission de la Santé et de la sécurité au travail affirme qu’un travailleur qui a été gravement blessé lors d’une explosion dans une usine de sables bitumineux dans le nord de l’Alberta est décédé.

L’homme avait été transporté à l’unité des grands brûlés d’un hôpital d’Edmonton où sa famille, qui réside en Nouvelle-Écosse, est venue le rejoindre et est restée à ses côtés.

Il s’agit du deuxième décès résultant de cette explosion — un employé de 52 ans avait été déclaré mort sur les lieux.

L’explosion s’est produite le 15 janvier à l’usine de Long Lake, près de Fort McMurray, qui appartient à l’entreprise Nexen.

Un responsable de Nexen a déclaré que les deux hommes effectuaient à ce moment des travaux d’entretien.

Personne d’autre n’a été blessé.

L’explosion est survenue dans une unité faisant partie des installations d’hydrocraquage, qui servent à briser les molécules d’hydrocarbone en plus petites parties pour que le produit pétrolier soit plus léger lorsqu’il sera transporté.

Nexen Energy ULC a été acquise par CNOOC, une entreprise propriété de l’État chinois, il y a un plus de deux ans.

Un bris de pipeline survenu à cette usine l’été dernier a fait couler cinq millions de litres d’un mélange de bitume, d’eau de production et de sable dans une fondrière de mousse.

Des documents montrent que l’enquête de l’autorité réglementaire de l’Alberta n’est toujours pas terminée, même si elle avait jusqu’au 15 octobre pour déterminer ce qui a causé la fuite.

L’installation de Long Lake est conçue pour produire jusqu’à 72 000 barils de bitume par jour.

Laisser un commentaire