La police enquête sur deux nouveaux cas d’altération de pommes de terre

YARMOUTH, N.-É. – La police enquête sur deux nouveaux cas d’altération de pommes de terre survenus dans deux secteurs des Maritimes.

La police provinciale de Terre-Neuve-et-Labrador a indiqué mercredi qu’un résidant de la péninsule Baie Verte s’était plaint d’avoir trouvé une aiguille à coudre dans un sac de pommes de terre ayant déjà fait l’objet d’un rappel du producteur, Farmer’s Market. Le sac avait été acheté le 19 mai.

Par ailleurs, un autre cas de clou trouvé dans un sac de pommes de terre a été rapporté à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), cette fois à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Le sac de 10 livres de patates de type Russet avait été acheté récemment dans un magasin Tigre Géant de Yarmouth. Le citoyen a apporté les pommes de terre et le clou aux policiers mardi après-midi.

En fin de semaine dernière, un objet de métal a été découvert dans un sac de pommes de terre de marque «Délices du Marché» par un employé d’un supermarché Atlantique, à Halifax. Auparavant, des consommateurs ont trouvé des patates avec des pièces métalliques en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments avait annoncé samedi le rappel de certains sacs de pommes de terre vendus dans les provinces de l’Atlantique. La police avait reçu de nombreuses plaintes concernant la présence de clous et d’aiguilles.

Aucune blessure n’a été rapportée à la suite de ces incidents.