Un Canadien est accusé d’avoir fait de faux appels à la bombe en Pennsylvanie

STATE COLLEGE, États-Unis – Un Canadien a été accusé d’avoir fait quatre appels à la bombe ayant forcé l’évacuation d’un Wal-Mart du centre de la Pennsylvanie entre le 24 septembre et le 23 octobre.

La police locale a collaboré avec le FBI et les autorités canadiennes, qui ont pu retracer les appels jusqu’à Andrew Wells-Scott, un jeune homme de 20 ans résidant en Ontario.

Jason Folz, porte-parole de la Police provinciale de l’Ontario, a expliqué au quotidien Centre Daily Times que la police n’avait trouvé aucun lien entre le suspect et le centre de la Pennsylvanie ou ce magasin Wal-Mart. Il semble donc que les menaces aient été faites au hasard.

On ignore pour le moment si Andrew Wells-Scott a retenu les services d’un avocat.

La police de l’Ontario a précisé que le jeune homme était passible d’une peine allant jusqu’à deux ans de prison s’il était reconnu coupable d’avoir transmis quatre faux messages.