Un cancéreux privé de prestations d’invalidité attend toujours son appel au TSS

OTTAWA – Le Régime de pensions du Canada a refusé il y a 18 mois d’accorder une prestation d’invalidité à un Albertain souffrant d’un cancer incurable, a relaté jeudi l’opposition néo-démocrate.

Peter McClure, qui est atteint d’un cancer des poumons et du rectum, a alors présenté une demande pour l’étude accélérée de sa requête en appel, au Tribunal de la sécurité sociale, plaidant l’urgence imposée par son état de santé. Mais sa demande a été rejetée, a dénoncé jeudi la députée Jinny Sims, lors de la période de questions aux Communes.

Service Canada lui aurait dit que sa maladie n’était pas suffisamment grave ou prolongée pour qu’il ait droit aux prestations du RPC.

Le ministre de l’Emploi et du Développement social, Pierre Poilievre, a martelé que le gouvernement est sur la bonne voie pour effacer la gigantesque ardoise que traîne le Tribunal de la sécurité sociale. Il a soutenu jeudi que les fonctionnaires de son ministère passent au crible les dossiers et que l’arriéré de 11 000 causes en attente d’une audition sera éliminé d’ici l’été, tel que promis.

Mme Sims, porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement social, a accusé le gouvernement conservateur de manquer de compassion pour les Canadiens comme M. McClure.

M. Poilievre soutient que des experts de son ministère s’emploient à résoudre le plus de dossiers possible, mais il admet que ces retards sont inacceptables.

Le Tribunal de la sécurité sociale, indépendant du ministère de l’Emploi et du Développement social, revoit en appel les décisions des fonctionnaires en matière d’assurance-emploi, de Sécurité de la vieillesse et de Régime de pensions du Canada. Ce tribunal administratif, qui regroupe d’anciennes instances distinctes, a été créé par les conservateurs en avril 2013 pour rationaliser le mécanisme d’appel en matière de sécurité sociale, et faire épargner 25 millions $ par année aux contribuables canadiens.

Laisser un commentaire