Un champignon détruirait naturellement l’herbe à puce

MONTRÉAL – Excellente nouvelle pour les campeurs, randonneurs et autres amateurs de plein air: des chercheurs américains disent avoir identifié un champignon capable d’éradiquer naturellement l’herbe à puce.

Le champignon Colletotrichum fioriniae s’attaque apparemment aux semis de l’herbe à puce, provoquant une maladie qui entraîne la mort de la plante.

John Jelesko et Matt Kasson, de l’université Virginia Tech, croient qu’il serait relativement facile de mettre au point des granules de ce champignon qu’on saupoudrerait sur les secteurs infestés d’herbe à puce.

Les deux scientifiques estiment que le nouveau produit serait plus efficace que les herbicides chimiques offerts sur le marché, en plus d’avoir l’avantage d’être entièrement naturel.

Jusqu’à présent, les recherches pour contrer les effets indésirables de l’herbe à puce se concentraient sur la substance responsable des démangeaisons, l’urushiol. Ce suc est si toxique pour l’humain qu’il en faut seulement un nanogramme pour provoquer des lésions.

Certains experts prédisent que le réchauffement climatique entraînera une prolifération de l’herbe à puce.

M. Kasson ajoute que le champignon est aussi nocif pour une espèce invasive d’insecte qui s’attaque aux pruches.