Un chef de police craint les terroristes s’inspirant les uns des autres

CALGARY – Les terroristes s’inspirant les uns des autres représentent sans doute le plus grave danger que doit affronter le Canada, prévient le chef de la police de Calgary, Rick Hanson, à la suite de l’attaque d’un tireur survenue à Ottawa, mercredi.

Selon M. Hanson, personne ne doit pas être vraiment surpris par ce fait: le Canada est devenu une cible pour les terroristes. Il a rappelé que le groupe Al-Qaïda avait déjà menacé le Canada, il y a plusieurs années. Son opinion a été renforcée par les récentes déclarations du groupe armé État islamique encourageant des attentats au Canada.

Il craint que le délit de fuite contre deux soldats au Québec et la fusillade ayant coûté la vie à un soldat près de la colline du Parlement inspirent d’autres extrémistes à passer aux actes.

Le policier a affirmé que les autorités se montraient plus vigilantes face à ce danger.

Des reportages ont récemment parlé de quelques individus ayant des racines à Calgary qui se sont radicalisés et sont partis combattre outre-mer dans les rangs du groupe État islamique. Chris Boudreau, qui demeure dans la métropole albertaine, a parlé ouvertement de son fils de 22 ans, Damian Clairmont, qui s’est converti à l’islam avant d’aller perdre la vie dans les combats en Syrie.

M. Hanson ne croit pas que Calgary soit plus menacée qu’une autre ville canadienne.

Il a ajouté que les autorités policières étaient au courant des activités de quelques individus représentant une menace pour la sécurité nationale, mais a convenu qu’il serait stupide de croire que les autorités connaissent tous les extrémistes potentiels présents au pays.

Les plus populaires