Un hélicoptère s’est écrasé au nord de Sept-Îles avec cinq personnes à bord

L’écrasement d’un hélicoptère survenu en forêt, sur la Côte-Nord mercredi matin, a fait deux morts et trois blessés.

Les trois survivants, qui ont subi de graves blessures, ont été évacués vers l’hôpital de Sept-Îles. Un porte-parole de la Sûreté du Québec, le sergent Claude Doiron, a précisé en fin d’après-midi que leur vie n’était menacée.

Quant aux deux personnes décédées, il s’agit d’un homme et d’une femme.

Cinq personnes — le pilote et quatre passagers — se trouvaient à bord de l’hélicoptère.

L’appareil, un Bell 206 appartenant à une firme privée, s’est écrasé à environ 40 kilomètres au nord de Sept-Îles, dans un secteur boisé qui n’est pas accessible par voie terrestre.

Les ambulanciers et pompiers ont réussi à atteindre les lieux par hélicoptère nolisé.

La Sûreté du Québec et les Forces armées canadiennes ont aussi dépêché un hélicoptère chacun pour soutenir les efforts des secouristes.

Trois enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) sont attendus sur le site jeudi matin, où ils procéderont à l’inspection de l’épave et s’affaireront à recueillir tous les éléments d’information requis pour leur enquête avant que la carcasse ne soit elle-même évacuée pour une analyse plus complète de ses différentes composantes.

L’appareil avait décollé de l’aéroport de Sept-Îles, mais on ne sait pas à quelle heure. La SQ a reçu un appel l’informant de l’écrasement vers 9h45 mercredi matin.

Laisser un commentaire