Un homme d’affaires accusé à Cuba de retour au Canada après trois ans de démêlés

VAUGHAN, Ont. – Un homme d’affaires canadien rentre chez lui après avoir été retenu plus de trois ans à Cuba à cause d’une poursuite judiciaire.

Cy Tokmakjian, fondateur de la compagnie de transport Tokmakjian Group à Vaughan, en Ontario, a été condamné en septembre à 15 ans de prison pour des accusations de corruption.

M. Tokmakjian a été accusé après que les bureaux à Cuba de sa compagnie ont été perquisionnés, en 2011. Le pays lançait alors une opération anti-corruption. L’homme d’affaires et sa famille ont toujours dit que les accusations étaient non fondées.

L’avocat Barry Papazian a affirmé samedi que M. Tokmakjian était «en bonne santé, d’humeur fantastique» et qu’il avait hâte de passer du temps avec sa famille.

Dans une déclaration, l’avocat a remercié l’ancien ministre des Affaires étrangères, John Baird, l’ambassadeur canadien à Cuba, Yves Gagnon, et le député de Thornhill, Peter Kent, pour avoir contribué à régler le dossier.

Aucun détail n’a toutefois été donné sur ce qui a permis le retour de M. Tokmakjian au Canada. Il a été accueilli par sa famille, ses amis et des d’employés.

«La famille Tokmakjian est sincèrement reconnaissante pour le formidable soutien du Canada tout au long de cette épreuve», a-t-il affirmé.

Le groupe Tokmakjian soutenait que les accusations contre son président étaient une excuse pour saisir ses actifs de 100 millions $ à Cuba.

Laisser un commentaire
Les plus populaires