Un homme meurt après avoir été frappé par la navette ferroviaire de Charlevoix

SAINT-IRÉNÉE, Qc – Un homme est mort après avoir été frappé par la navette ferroviaire de Charlevoix, à St-Irénée, dimanche midi.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la navette roulait à basse vitesse lorsque l’impact est survenu. Pour une raison inconnue, le piéton a traversé sur les rails, a révélé Gino Paré, porte-parole de la Sûreté du Québec.

La victime était inconsciente lors de son transport en ambulance vers l’hôpital. Le décès a été confirmé en après-midi par les médecins du centre hospitalier de Charlevoix.

La Sûreté du Québec enquête sur les circonstances de l’événement. Les autorités souhaitent notamment déterminer «s’il s’agit d’un geste volontaire ou non».

Le Réseau Charlevoix, qui gère la navette ferroviaire, ne commentait pas les événements en journée. Le conducteur de la navette a subi un choc nerveux, a indiqué la police.

La navette impliquée dans l’accident est aussi celle qui est utilisée par le complexe hôtelier Le Massif. La navette effectue la liaison entre Baie-Saint-Paul et La Malbaie.

Claude Haggart, un résidant de Longueuil, a été témoin du drame. «L’homme, en maillot de bain, déambulait dans le fossé près de la voie ferrée. Plus, il marchait, plus il se rapprochait de la voie ferrée. Il a décidé de traverser au moment où le train passait. Il a été heurté et trainé sur une dizaine de mètres. Le train a sifflé en arrivant. C’est bizarre comment c’est arrivé», a-t-il raconté à la station de radio charlevoisienne, CIHO.

À l’aide des outils d’un commerçant, des passants ont détaché une pièce du train afin d’aider au dégagement de la victime, a rapporté CIHO.

Les pompiers de Clermont avec leurs outils de désincarcération et ceux de St-Irénée ont été demandés sur les lieux et ils ont collaboré aux opérations de secours.

Note to readers: Bien lire ‘navette ferroviaire’, partout dans le texte.