Un hôtel de Toronto annule le salon de la chasse aux animaux d’Afrique

TORONTO – En réaction aux protestations des défenseurs des animaux, un hôtel de Toronto a finalement décidé d’annuler la tenue d’un salon de la chasse aux animaux d’Afrique, en janvier.

Le Holiday Inn de l’aéroport a annoncé sa décision jeudi sur sa page Facebook, sans en préciser les motifs. Une porte-parole du groupe InterContinental Hotels, qui possède la chaîne Holiday Inn mais pas l’hôtel de l’aéroport, a indiqué que c’est cet établissement qui avait annulé l’événement jeudi.

Par contre, Birgit Johnstone, directrice d’African Events Canada — un des organisateurs de l’événement annuel de deux jours —, soutient que le salon aura lieu comme prévu, puisque l’hôtel a signé un contrat. Elle soutient qu’une quarantaine de personnes ont déjà fait des réservations de voyage et présenté une demande de visa pour venir d’Afrique.

L’avocate du groupe Animal Justice, Camille Labchuk, qui avait lancé une pétition en ligne contre la tenue de l’événement, a salué la décision de Holiday Inn qui, selon elle, s’est tenue debout «face au massacre insensé d’animaux majestueux».

Mme Johnstone, quant à elle, déplore l’incompréhension dont sont victimes ces safaris tout à fait légaux, qui adoptent selon elle une approche durable de la vie sauvage en Afrique.

Sur leurs sites internet, certains exposants inscrits au salon de Toronto font la promotion de la chasse aux lions, aux éléphants et aux girafes, agrémentant leurs pages de photos et vidéos.

Mme Johnstone n’en revient pas que le Holiday Inn, qui savait à quoi s’en tenir depuis des mois, ait cédé devant la grogne populaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.