Un journal autochtone s’excuse d’avoir mis dans l’embarras une députée libérale

OTTAWA – La députée libérale fédérale Joyce Murray présente ses excuses pour une publicité dans un journal qui laisse croire qu’elle alimente des stéréotypes contre les Autochtones.

Mais le journal s’excuse à son tour auprès de Mme Murray pour avoir diffusé la publicité sans avoir remarqué qu’elle comportait un contenu offensant ayant été rédigé à l’insu de la députée, par un employé des ventes du média.

Le First Nations Drum, qui se présente comme le plus important journal autochtone au pays, a diffusé la publicité il y a environ trois semaines.

Elle montrait une photo de Mme Murray, souriante, aux côtés d’un message de félicitations à tous les diplômés en 2015 des écoles secondaires autochtones.

Le message se concluait avec le slogan: «Sobriété, éducation et rigueur au travail sont gages de succès.»

Mme Murray a dit ne pas avoir approuvé le contenu de la publicité. Elle a tout de même pris l’entière responsabilité et offert ses «excuses les plus sincères».

La députée a parlé, mercredi, sur sa page Facebook, d’un «langage profondément offensant».

Mais le directeur général du journal, Rick Littlechild, a affirmé en entrevue que Mme Murray n’avait rien à se reprocher, affirmant que le First Nations Drum était le seul responsable du choix du slogan.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie